Lucas Mahias reprend le leadership à Magny-Cours

MTOLCP3EB5J283AOO3T9

Beaucoup de chutes et tout autant de rebondissements lors de la manche Française du World SSP. Un week-end éprouvant pour les nerfs et le physique mais qui permet à notre champion de se rapprocher un peu plus du titre mondial.

 

170C9YXDYBZAT27U7JEY

Dominateur vendredi et sur le sec, Lucas Mahias s’adjugeait le meilleur temps dans les deux séances d’essais libres. Samedi, le plateau doit composer avec la pluie. On le sait, Magny-Cours se transforme en piège à haute vitesse lorsque le revêtement est mouillé. Et Lucas de se fait piégé durant la 3ème et dernière séance libre. Un high-side dans le dernier virage qui lui vaudra un poignet bien abimé. L’après-midi, pour la séance qualificative, il s’élance dans la douleur mais avec une volonté de fer. Dans son troisième tour, son moteur le lâche, le reléguant à la 12ème place sur la grille. Quelques instants plus tard, c’est au tour de Kenan Sofuoglu de partir à la faute, lequel ne se relèvera pas : triple fracture du bassin. Ouch !

D7WZ4Y3MHU8MH2HUXX93Dimanche, la piste est sèche. Kenan Sofuoglu est annoncé forfait, Lucas, toujours souffrant se retrouve en mesure de reprendre de sérieux points au leader provisoire. Toutefois, partir de si loin laisse difficilement espérer une victoire et surtout, place Lucas au cœur du peloton, un endroit « chaud bouillant» et donc, potentiellement dangereux. La preuve avec cet accrochage dès la première boucle d’avec la Kawasaki ZX-6R n°65 du pilote Italien Canducci. Désarçonné, Lucas parvient à contrôler sa Yamaha YZF-R6 mais dégringole à la 19ème place. Là démarre une remonté enflammée ! Lucas Mahias, dorénavant 5ème, bute plusieurs tours sur un Jules Cluzel tout aussi décidé que lui à briller sur ses terres. Lucas en vient finalement à bout pour décrocher la 4ème place finale.

Il ne reste dorénavant plus que deux rendez-vous avant la clôture de cet épisode 2017. Lucas Mahias caracole dorénavant en tête du classement provisoire avec 154 points contre 145 pour Sofuoglu. Le quintuple champion du monde SSP qui vient d’annoncer devoir respecter une convalescence de plusieurs semaines, théoriquement synonyme de fin de saison prématurée pour le champion Turc ? Une situation augurant les meilleurs espoirs de titre pour Lucas Mahias qui pourtant, regrette déjà de ne pas pouvoir livrer combat jusqu’au bout avec ce grand pilote qu’il respecte et à qui il souhaite le meilleure en matière de récupération.

La prochaine épreuve nous donne rendez-vous à l’extrême sud de l’Espagne, sur le tracé de Jerez les 20 et 22 octobre.

 Cliquez pour voir le: Classement provisoire

CLiquez pour voir le:  Calendrier 2017

Lucas nous dit :

«C’était une course compliquée. Je n’ai pas voulu forcer dès le début. Je me suis fait accrocher par Canducci, mais j’ai réussi à éviter la chute. Je me suis retrouvé en 19e position et je me suis dit “pousse, applique-toi pour remonter au maximum”. C’est que j’ai fait. Je finis quatrième, je suis très content, mais je pense qu’il y avait moyen de terminer sur le podium, voire de faire retentir la Marseillaise en France. Je suis désolé pour le public français, j’ai donné mon maximum. Je crois que les spectateurs ont apprécié de suivre la remontée d’un pilote depuis la 19e place qu’un pilote qui figure tout seul en tête. C’est malgré tout une bonne opération au Championnat, notamment avec la chute de Kenan pour laquelle je suis sincèrement désolé. Je préfère finir second du Championnat et passer mon temps à me battre contre lui. J’apprends beaucoup en rivalisant face à Kenan. C’est important pour le Championnat d’avoir deux ou trois pilotes aux avant-postes et qui ne se blessent pas. C’est la course et pour le moment je ne préfère pas penser au titre. J’essaierai de faire ce que je fais depuis le début, tenter de gagner et ne pas commettre d’erreur et on fera les comptes le soir au Qatar.»

22046459_916582668496560_3573016949284744625_n

 

Circuit Magny Cours

PARTAGER

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz