WSSP 2018 : Retour sur le podium pour Lucas Mahias à Magny-cours

Dans ce championnat du monde Supersport ressemblant de plus en plus à une coupe Yamaha YZF R6, la manche Française disputée à Magny-cours et sous le soleil aura permis à Lucas Mahias de retrouver le chemin du podium avec une très belle 3ème place.

 C’est #64 Caricasulo qui décroche la pôle position à Magny-Cours devant Lucas pour 14 centièmes de secondes ! #16 Jules Cluzel signant quant à lui le troisième meilleur chrono. L’autre superbe performance Française revenant à #6 Corentin Perolari, 6ème, lui aussi sur une Yamaha R6, celle du GMT94.

 

Dimanche, Lucas arrive sur le circuit diminué, il s’est blessé le matin même à une cheville… Course palpitante avec un départ canon de notre pilote qui réalise le holeshot. Et puis Cluzel passe, imposant un gros rythme. Un quatuor composé de Cluzel, Mahias, Caricasulo et Perolari se détache mais que #11 Cortese ne perd pas de vue. Ça roule l’enfer, le spectacle est énorme et encore plus pour ceux qui connaissent par coeur le tracé Nivernais.

 

Corstese recolle au groupe quand Pérolari marque légèrement le pas. Puis Caricasulo chute, laissant le trio Cluzel, Mahias et Cortese filer vers le podium. Cluzel coupe la ligne en premier, juste devant Cortese qui parvient à prendre le meilleur sur Lucas. Quentin Perolari en finit à la 6ème position.

 

 

Au général, avec 158 points, Cluzel maintient la pression sur l’Allemand en ne se tenant qu’à 11 longueurs de ce dernier. Lucas est 6ème avec 119 points. Mathématiquement, le titre reste jouable pour Lucas mais à des conditions relevant de l’improbable. Toutefois, tant que le rideau n’est pas tombé, tout reste possible.

 

 

Prochaine et avant dernière épreuve de la saison 2018 en Argentine du 12 au 14 octobre puis la finale à Doha, Qatar, du 25 au 27 octobre.

Le mot de Lucas :

« C’est fantastique de terminer sur le podium de Magny-Cours devant mon public. C’est une victoire pour moi, ceci à cause du mauvais sort de la blessure contractée ce matin. Ca fait si longtemps que je n’étais pas monté sur le podium. En début de la course, je ne savais pas s’il me serait possible de faire plus de deux tours à cause de la douleur à la cheville. Mais je suis heureux de cette course même si je n’ai pas trop poussé jusqu’au bout à cause de la douleur. Dans les trois derniers tours, je pouvais bien voir les gars devant moi mais commençais à lutter pour trouver de l’adhérence. Pourtant à ce moment-là j’ai commencé à pousser. J’ai dépassé Federico qui s’est malheureusement crashé et j’ai terminé sur le podium, ce qui est bon pour moi et pour mon équipe. « 

 

 

 

 

 

PARTAGER

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz