Miniview : Pierre-Yves Bian pilote PMMC en IRRC

 Après une très belle 3ème place finale à l’issue de la saison 2017 de l’IRRC SSP (International Road Racing en catégorie 600 Supersport), 2018 a malheureusement bien moins souri à Pierre-Yves Bian. Toutefois, l’envie et les ambitions demeurent au beau fixe avec déjà une réflexion tournée vers 2019.

PMMC : Quel est ton bilan, tes sentiments sur cette saison IRRC 2018?

PYB: Je suis en colère après cette saison 2018, on avait tout pour bien faire, mais ca n’a pas voulu avec plusieurs problèmes mécaniques. Mais j’en tire finalement beaucoup de leçons! Heureusement qu’il y a eu de belles séances, courses avec remontées en partant dernier, pole position et une belle NW200.

PMMC : Comment abordes-tu l’IRRC 2019? Toujours en 600cc?

 

PYB: Je veux faire l’IRRC en Supersport en 2019, plus quelques autres courses sur route, mais je ne sais pas encore avec quelle équipe.

 

 

PMMC : Tu as cette année participé à la North West 200. Était-ce juste un coup d’essai pour le plaisir ou bien une approche plus profonde? Des projets en ce sens? 

PYB: Pour la North West 200, à la base, j’y suis allé pour voir mon niveau avec les meilleurs pilotes du monde dans cette discipline. On a eu quelques problèmes techniques aux essais donc j’ai eu très peu de roulage sur ce tracé très rapide et impressionnant, que je ne connais toujours pas à 100% donc difficile de se lâcher, mais je fais la 3ème place newcommer et 20ème générale en 600. J’ai le nouveau record français là-bas en 4min50. Je suis content, mais je peux faire bien mieux. La vision de ses courses sur route, l’esprit et l’authenticité, c’est ce qui m’a beaucoup plu. Le fait d’être à la North West m’a donné le gout de ces courses outre atlantique.

 

PMMC : As-tu d’autres envies en ce qui concerne les course motos comme courir sur circuit? De l’endurance peut-être un jour?

PYB: J’ai fait du circuit, mais je préfère l’esprit et le pilotage du Road Racing. Ma première expérience au Bol d’or en 2016 avec le Rac 41 m’a beaucoup plu et je souhaite re-rouler prochainement en endurance avec une bonne équipe, c’est excellent pour la concentration durant 24h, dont il en faut beaucoup en course sur route car on a encore moins le droit à l’erreur.

 

  

PMMC : Qu’as-tu envie de dire à toutes celles et ceux qui suivent l’actualité du PMMC avec passion?

PYB: Le PMMC est un moto club très dynamique avec de tops journées de roulage. Je viendrai avec plaisir sur une ou deux dates en 2019 pour faire partager ma passion pour le Road Racing et faire quelques tours sur piste avec les intéressés !

 

 

 

 

PARTAGER

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz