Julien Toniutti termine son 1er Tourist Trophy !

Le Tourist Trophy, un rêve de gosse pour Julien.

Après un 1er contact sur l’île de Man avec la R6 en 2015 lors de la course du Manx GP,  Julien s’est lancé cette année dans la folle aventure du T.T, le Tourist Trophy. Aux guidons des Yamaha R6 et R1, il disputera 4 catégories: Supersport, Superstock, Superbike et Sénior. Certaines courses font plus de 360 kilomètres. Pour cette 1ère année, l’objectif de Julien sera donc de finir et d’apprendre encore davantage de ce tracé sinueux, composé de 264 virages. Avec son mécanicien, Quentin Zanaboni de chez MG Compétition, Julien a donc intégré le Team Optimark Racing Team.

Ci dessous, retrouvez les comptes rendus et les impressions de Julien jour par jour.

5 tours effectués aux essais ce soir dont un meilleur tour en 20″16, malgré de nombreux drapeaux jaunes. Ça fait du bien de retrouver de bonnes sensations et de coller quelques moustiques sur le carénage. Pas d’essais le dimanche donc préparation de la R1 pour lundi.

Julien-Toniutti-Tourist-Trophy-pmmc-2

Je ne trouverai pas les mots pour vous expliquer ce que ça peut procurer comme sensation que de faire un tour de 60 kilomètres sur ce tracé avec une moto de plus de 200CV. J’ai regretté de ne pas avoir pu prendre mon téléphone avec moi hier soir pour 2 raisons. La première, c’est que j’étais tellement bien sur la R1 que je n’ai même pas pensé à m’arrêter après mon deuxième tour et j’ai continué pour un troisième tour lancé. Le voyant d’essence s’est allumé à Ramsey pour me rappeler que même avec un réservoir 24 litres on ne pouvait pas boucler 3 tours complets et je n’ai pas pris le risque de continuer pour ne pas risquer de me faire percuter. Du coup, je n’ai pu prévenir personne pour leur dire que tout allait bien. La deuxième raison, c’est que si j’avais eu un téléphone avec moi, j’aurais voulu vous mettre une photo de la moto posée contre la pompe à essence (car pas de béquille latérale) pour faire un complément à seulement 15 mètres de la route où se déroule les essais après qu’un Marshall m’ai dépanné de 10£ car je n’avais pas prévu de m’arrêter si tôt pour ravitailler. Du coup, obligé de rentrer par la route qui longe la côte pendant 15kms jusqu’à Douglas car impossible de reprendre les essais si on sort du tracé. Sympa de se retrouver derrière une voiture de police arrêté au feu en pleine ville avec une moto de course. Il n’y a vraiment qu’ici qu’on peut voir ca mais c’est normal, ça fait parti de la fête. Hâte de repartir ce soir pour essayer d’améliorer ce chrono de 19″42 réalisé au deuxième tour.

Hier, j’ai commencé par faire 3 tours avec la R1 et ce qui est sûr, c’est qu’il faut un sacré physique pour la tenir car la route est tellement bosselée que la roue avant ne touche jamais le sol et la moto cabre en permanence. Le chrono de 19″29 était correct pour une deuxième journée avec la 1000. Du coup, en prenant ensuite la 600 pour un seul tour, tout ce qui me paraissait compliqué et impressionnant avant est devenu beaucoup plus facile. A tel point que j’avais l’impression de ne plus vraiment avancer avec 80CV de moins ! Mais le chrono de 19″41 sur un seul tour me fait dire que la suite devrait être sympa car le plaisir et les sensations sont là. Il reste encore beaucoup de séances d’essais avant les premières courses et les chronos devraient s’améliorer aussi. Ce soir, c’est reparti pour la même chose avec du roulage en 600 et en 1000.

Hier, j’ai pu faire deux tours avec la R1 et le chrono a été amélioré de 15 secondes par rapport à la veille. Soit 19″14, ce qui commence à être vraiment bien pour une première année en 1000 et seulement le 3ème jours d’essais avec cette moto. Les 2 tours que j’ai pu faire ensuite avec la 600 ne m’ont pas permis d’améliorer mais je vais essayer d’être un peu plus appliqué ce soir.

19″02 dans mon premier tour effectué hier soir au guidon de la 1000. On se rapproche des 18″ et ça commence à être vraiment bon. J’ai changé ma façon de piloter la R1 et ça a payé car je suis beaucoup plus fluide et moins agressif sur les phases de freinage ce qui m’a permis de faire 3 tours en étant régulier et en me fatiguant moins.
La photo a été prise dans la descente de Bray Hill ou la vitesse de roue arrière relevée sur l’acquisition est de 251 KM/H à cet endroit. C’est impressionnant quand on est sur la moto mais ça donne vraiment des sensations extraordinaire. J’ai pu enchaîner ensuite avec 2 tours sur la R6 ou le chrono est descendu aussi en 19″34 et c’était donc une excellente séance d’essais hier soir.

La barre des 19″ est tombée ce soir avec deux chronos réguliers en 18″54 et 18″59 pour les derniers essais au guidon de la R1. Plutôt pas mal pour une première année en 1000 car 200CV sur la route, ce n’est pas facile à dompter… Ça y est ! Après m’être qualifié hier avec un chrono sous les 19 minutes, je viens de terminer ma 1ère course en 1000 Superbike au Tourist Trophy … Terminer oui…mais ça a été très dur pendant toute la course qui comptait 6 tours car je me suis retrouvé avec le cou bloqué en me levant ce matin. J’ai failli arrêter plusieurs fois car la douleur était trop intense sur les sauts à plus de 200 km/h et dans les endroits où la moto prend plus de 300 km/h ( comme dans la ligne droite défoncée de Sulby où les cervicales sont mises à rude épreuve avec une moto aussi puissante). Même si les chronos ne reflétaient pas tout le travail effectué cette semaine, j’ai serré les dents et continué pour voir le drapeau à damier. C’est la course la plus exigeante que je connaisse pour les motos et pour les hommes où la maîtrise et la concentration sont beaucoup plus importantes que dans bien d’autres courses car ici, on a rarement la chance de pouvoir faire une deuxième erreur. J’ai encore plus de respect aujourd’hui pour tous les pilotes qui roulent sur ce tracé dans des chronos qui me laissent sans voix !

1 ère course 600 supersport terminée 36ème dont un meilleur chrono dans le dernier tour en 19″21. Je me suis vraiment régalé car le cou ne m’a pas fait souffrir et j’ai pu roulé plus décontracté. Le résultat est plutôt correct en partant 63 ème sur 77 au départ ce matin. Dans 45 minutes, on enchaine avec 4 tours pour la course 1000 Superstock.  Excellent chrono de 18″47 dans le 4ème et dernier tour de cette course 1000 Superstock et 1ère Yamaha a l’arrivée ! Je me suis vraiment fait plaisir malgré les appréhensions que j’avais concernant ma condition physique après les 4 tours de la course 600 Supersport ce matin. Tout s’est déroulé beaucoup plus facilement que ce que j’imaginais. Un immense merci à mon équipe qui a très bien géré le ravitaillement et particulièrement à mon mécano ( Quentin Zanaboni – MG Competition ) qui a encore fait des miracles et qui s’est couché très tard pour que les 2 motos soient prêtes et performantes pour les courses d’aujourd’hui.

19″04 dans le 4ème et dernier tour de la deuxième course 600 Supersport de la semaine. Un excellent chrono qui me permet d’améliorer mon meilleur temps de 24 secondes par rapport à l’année dernière au Manx GP sur le même tracé, de décrocher au passage le record du tour le plus rapide d’un Français sur l’île de Man en 600cm3 et de ramener mon premier réplica de bronze.
Se rapprocher des 18 minutes avec la R6 procure des sensations extra car j’ai compris beaucoup de choses pendant ces 2 semaines sur le pilotage de la 600 et je me suis vraiment régalé.

Ca y est, je peux dire que je l’ai fait mon premier Tourist Trophy… Et quel TT!!! 18″37 dans le 4ème tour de la dernière course « Senior TT » hier soir soit 195KM/H de moyenne sur ce meilleur tour. A seulement 1 seconde du record du tour établi il y a 2 ans par Fabrice Miguet, le pilote français le plus rapide sur l’île de Man toutes catégories confondues.
On est sorti ensemble du dernier ravitaillement et on a roulé roue dans roue pendant 60kms en se dépassant à de nombreuses reprises. Certainement le meilleur souvenir que je garderai de cette course.

LE TOURIST TROPHY EN CHIFFRES …

264 VIRAGES
UN CIRCUIT DE 60 KMS
PLUS DE 200 KM/H DE MOYENNE
2016, LA 97 ÈME ÉDITION



PARTAGER

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz