Miniview: Freddy Foray

Tout fraîchement titré champion du monde EWC 2017/2018 sur la CBR 1000 #5 du TSR F.C.C team Honda France, Freddy Foray, pilote PMMC, nous a accordé une petite interview des plus sympathiques. Avec ce titre-là, ça lui en fait toute de même trois de gravés sur les tablettes !

PMMC : Déjà mille bravos pour ce nouveau titre Mondial! Le PMMC est vraiment très heureux et particulièrement fier de te compter parmi ses licenciés. Mais justement, après ceux de 2010 et 2011, quelle saveur ce troisième titre a-t-il pour toi ?

Freddy Foray : Les 2 titres avec le SERT (Suzuki Endurance Racing Team)  sont des très bon souvenirs mais celui-ci est particulier car c’est le premier pour le team TSR/FCC Honda France.

PMMC : Veux-tu bien nous résumer en quelques lignes comment tu as vécu cette saison FIM EWC 2017/2018 ? Depuis ta signature chez TSR F.C.C Honda France jusqu’au titre en passant par le changement de moto en cours de saison ?

 Freddy Foray : Je l’ai vécu très simplement, l’entente avec mes coéquipiers était très bonne ce qui m’a permis de très bien m’intégrer. Dès le Bol d’Or (ndlr : septembre 2017) nous avons été bons, ce qui nous a permis de partir sur une bonne base. Ensuite nous avons été très rigoureux dans notre travail et nous avons pris les courses les unes après les autres sans vraiment penser au championnat. Je pense que cela été notre point fort de l’année, nous sommes resté humbles et concentrés sur nos propres objectifs! Pour le changement de moto, c’était une bonne chose car la nouvelle moto est extraordinaire, même si nous avons rencontré pas mal de soucis de jeunesse, le team et les pilotes se sont très vite adaptés!

PMMC : Mais alors, cette « nouvelle » moto, qu’a-t-elle de vraiment différent ? Manifestement elle dispose d’un moteur de folie et surtout, fait montre d’un appétit d’oiseau. Dit comme ça, on croirait presque à un coup de baguette magique !

 Freddy Foray : C’est une moto fabriquée pour les 8h de Suzuka et là-bas, il faut un avion qui roule pendant plus d’une heure afin de faire un ravitaillement de moins que les autres! Mais nous n’utiliserons pas cette moto pour les 24H car la fiabilité n’est pas encore garantie sur une si longue épreuve.

 PMMC : D’un point de vu personnel, comment juges-tu ton niveau de performance actuel par rapport à avant, aux autres, aux saisons à venir ?

 Freddy Foray : J’ai acquis beaucoup d’expérience ces dernières années, avec des coéquipiers très performants, ce qui m’a rendu plus fort aujourd’hui mais je considère que ma marge de progression est encore énorme! Depuis quelques années nous avons beaucoup de pilotes de vitesse qui arrivent en endurance et c’est génial! Ils mettent un grand coup de pied dans la fourmilière et cela nous permet de progresser d’avantage, même si la vitesse pure ne fait pas gagner des courses d’endurance!

PMMC : Comment se profile ton avenir professionnel proche et/ou quel serait ton programme favori à compter d’aujourd’hui ? As-tu des envies de courses sprint ? De retraite ? De reconversion ?

 Freddy Foray : De retraite?! (ndlr :grosse grimace !) Plus sérieusement, je vis au jour le jour, je veux profiter un max de cette vie de sportif de haut niveau et rester concentré à 100 % sur mon travail. Quand la fin arrivera, se sera alors le moment de prendre les bonnes décisions.

PMMC : Un p’tit mot pour toutes celles et ceux qui suivent avec attention les actualités du PMMC?

Freddy Foray : Merci pour votre soutien, c’est vraiment génial et j’espère vous voir bientôt… 🙂

8,Hours,Suzuka,2018,Podium

PARTAGER

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz