WSSP 2018: Lucas Mahias rafle tout à Phillip Island

Après une intersaison passée à se détendre et à s’entrainer, la reprise aura été royale pour Lucas qui arrache pole position et victoire en Australie pour l’ouverture de la saison WSSP 2018.

 

 

 

 

Déjà durant les derniers essais de pré-saison menés à Portimao, Lucas se montrait confiant. Arrivé à en Australie, ses bonnes dispositions se vérifièrent assez vite : vitesse et feeling étaient au rendez-vous. Systématiquement dans le trio de tête lors des trois séances libres, Lucas signait ensuite une superbe pôle position le samedi.

 

 

 

 

 

 

Tandis que certains pilotes se voyaient déclassé de la grille de départ pour cause de comportement jugé dangereux en la piste (trop lents pour attendre de prendre une roue durant la séance qualif’), Lucas quant à lui, ne manquait pas ce premier rendez-vous. Départ parfait, il impose alors son rythme dans cette course prévue –flag to flag- avec changement de pneumatiques imposé pour cause de sécurité (le grip excessif de la piste détruisant les gommes à vitesse grand V).

 

 

 

 

 

 

Alors qu’il tenait en respect son premier poursuivant (son coéquipier Caricasulo) à hauteur de 2 secondes d’avance, un drapeau rouge vient interrompre la course. Celle-ci repartira ensuite pour neuf tours seulement. Re-super départ et re-rythme de folie en tête, manifestement sans forcer. Lucas sera donc le premier pilote à passer sous le damier.

 

 

 

 

 

 

Pole position, victoire, notre champion du monde en titre amorce 2018 de la plus efficace des façons. Attention tout de même, nous avons repéré dans la meute de poursuivants quelques bons, très bons spécimens tels Frederico Caricasulo (Yamaha R6), Randy Krummenacher (Yamaha R6), Sandro Cortese pilote sortant du moto2 (Yamaha R6) sans oublier bien sûr Kenan Sofuoglu (Kawasaki ZX-6R) qui a rencontré un problème de pneu durant la manche.

Le prochain rendez-vous est annoncé en Thaïlande du 23 au 25 mars.

Lucas nous dit :

« La course était incroyable et je suis très heureux d’avoir gagné. J’étais prêt pour la course –flag to flag-, donc j’étais un peu anéanti quand le drapeau rouge est sorti car j’avais déjà une avance de 2 secondes! Pour rester garder calme et reprendre la course, j’ai essayé de faire la même chose qui était de pousser beaucoup au début et ensuite essayer de gérer le pneu. J’étais un peu inquiet car je n’avais pas réussi à faire beaucoup de longs runs ce week-end. Je ne savais pas trop comment le pneu résisterait, au final je suis ravi de remporter la course! Ce fut un week-end incroyable pour moi. J’ai gagné la dernière course de 2017 depuis la pole position au Qatar et commencer 2018 dans la même dynamique c’est incroyable. Je suis impatient d’aller en Thaïlande, même si cela peut être difficile pour la moto, car il fait tellement chaud … L’année dernière j’ai dû abandonner la course mais là je me sens vraiment détendu et confiant parce que la moto est bonne. Nous ne ressentons aucun stress dans l’équipe, je suis très excité pour la deuxième manche! « 

 

 

PARTAGER

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz