FOCUS SUR UN PILOTE RETRAITÉ À 30 ANS, A.CHAREYRE

Adrien-Chareyre-pôle-méca-moto-club

Adrien Chareyre, quadruple champion du monde Supermotard. Le « retraité » des circuits nous confie son parcours et sa vie aujourd’hui.

 

Dès son plus jeune âge, son père passionné de motocross l’emmène sur les courses internationales. Il n’en fallait pas plus pour lui donner le virus. À 4 ans, ses parents lui offrent sa 1ère moto, un Pw 50 avec laquelle il va vider des dizaines de litres d’essence dans le jardin le soir après l’école. Dès 6 ans, soit l’âge requit pour les premières courses, voilà Adrien parti aux quatre coins de la région tous les dimanches. il se lancera alors dans un engrenage sans fin…

Son parcours en motocross atteindra le meilleur niveau Européen. En 2001, son frère Thomas roule déjà depuis un an en Supermotard. Pour les parents, l’engagement financier est total.

C’est alors qu’une place lui est proposée dans le team officiel Derby Conti Supermotard managé par Pascal Kambourian pour rouler sur leur prototype en catégorie 50cc sur le championnat de France. L’aventure est concluante puisqu’Adrien remporte le championnat dès sa première tentative et c’est également la première année ou le matériel n’est plus à sa charge. La décision est prise de passer à la catégorie supérieure dès 2002 (16 ans, âge mini). Sa participation au Guidon d’Or de Paris Bercy en 125cc en Janvier est remarquée par Mr Marcel Seurat, le boss de la SIMA alors très réputée pour son investissement dans la compétition et son don pour dénicher de nouveaux talents français. Adrien répond à son invitation à essayer ses motos et le voilà intégré à l’imposante structure en tant que pilote « support » Husqvarna pour débuter sa carrière chez les gros bras ! A savoir qu’à l’époque, la plupart des pilotes roulaient en 450cc et 650cc, soit 4 manches dans la même journée ! Dur pour un garçon de 16 ans !

Fin 2003, Mr Seurat  demande au jeune pilote s’il souhaite réellement devenir pilote professionnel… ce à quoi Adrien réponds naturellement OUI. Il quitte donc le domicile familial à 17 ans ainsi que l’école pour s’installer à Beaune, siège historique de la SIMA, seul dans l’hiver glacial de la Bourgogne ! Prêt à s’entrainer aussi dur que possible afin d’atteindre ses objectifs.Ses efforts au quotidien payent et le voilà pilote officiel de la marque Husqvarna pour débuter sa première année complète en championnat du monde S2 (450cc). Première victoire de GP en 2005 ou il termine vice champion à 19 ans. En 2007, il quitte la structure SIMA pour prendre place dans le team « Factory » Husqvarna.

En 2007, il décroche alors son premier titre de champion du monde à 21 ans. Le plus jeune de l’histoire en SUPERMOTO ! Les titres vont ensuite s’accumulés en 2008, 2009 et 2010…Sans oublier la victoire en 2010 aux 1er Scorpion Master!

——————————————————————————————————————————————————————————————–

On te connait , bien même, c’est assez rigolo de faire une interview de toi aujourd’hui. Tous les passionnés de moto te connaissent, mais pour le Moto Club, nous avions quelques questions à te poser qui ne ressemblent peut être pas à celles que l’on a pu te poser habituellement …!

Tout d’abord, la retraite, comment ça va?
La retraite est essentiellement sportive pour moi car dans notre sport, nous ne gagnons pas assez d’argent lorsque nous sommes en activité pour avoir le luxe de ne pas avoir à travailler une fois sa carrière terminée… Donc entre le travail dans ma nouvelle entreprise (www.dynamo3d.com) et mon fils de 18 mois je n’ai pas vraiment le temps de m’ennuyer!
Tu ne te sens plus obligé de t’entraîner autant physiquement?
C’est sur que quand on est pilote pro on se doit d’être au top physiquement ce qui était mon cas. Maintenant je fais du sport en loisir, que ce soit moto ou autre, mais il est vrai qu’un peu plus de physique me serait d’une bonne aide lors de mes 2-3 courses…
Ce qui te manque le plus?
La pression de la course ne me manque absolument pas. En revanche c’est tout le processus de mise au point de la machine et du pilote (adapter son pilotage, ses trajectoires) sur chaque circuits qui me manque… J’adore travailler dans une bonne équipe et réaliser des progrès sur la longueur d’une épreuve. C’est d’ailleurs essentiellement pour cela que je continue à participer à quelques courses du championnat de france SM… Les résultats finaux importent peu à présent.
On dit dans le milieu de la course qu’avoir un enfant modifie les perfs d’un pilote?
C’est un évènement dans une vie que tu sois pilote ou pas! Pour ma part quand je suis en selle cela ne m’affecte pas vraiment mais chacun peut le ressentir à sa manière et certains pilotes progressent alors que d’autres font des blocages…
Quel motif t’a fait prendre la décision de stopper ta carrière?
C’est un ensemble de choses. La situation financière est la plus importante évidement. Quand vous êtes pilote pro, vous devez gagner de l’argent avec la moto pour payer vos factures!!! Ensuite l’arrivée de mon fils et la création de ma société m’ont décidé plus vite certainement. Ma participation en tant que semi-retraité et ma victoire l’an passé au supermoto des Nations prouvent que je n’ai pas arrété par manque de compétitivité!
Le rythme de vie que tu avais et maintenant tout s’arête, un peu difficile parfois?
Le rhytme est différent c’est certain, et à vrai dire je ne m’en plains pas! J’adore voyager mais le faire un peu moins souvent qu’avant rend les choses plus ludiques qu’elles ne l’ont été, quand vous passez votre vie dans les aéroports, hôtels et autoroutes!
Voir son frère toujours en activité n’est pas un peu difficile?
Au contraire! Je suis à fond derrière lui et après chaque journée de GP je l’appelle pour avoir ses sensations et peut etre lui donner 2-3 conseils si’l a besoin… Il est le seul Français maintenant dans la catégorie et il doit impérativement continuer à porter haut les couleurs de la famille!!
Suis tu les courses sur le web?
J’essaye de le faire si je suis chez moi le dimanche en regardant le live-timing. Sinon, je dois attendre le soir pour avoir des infos… Mais je fais confiance à mon frère pour gérer ses courses intelligemment!!

 

 

 

 

 

 

PARTAGER

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz